Missions de l’Administration des Douanes

L’administration des douanes guinéennes est placée sous la tutelle du Ministère du Budget. C’est un Service paramilitaire qui met en œuvre la Politique douanière du Gouvernement.

La Douane contrôle l’application de la Législation et de la Réglementation douanières, et lutte contre les importations et les exportations frauduleuses de marchandises sur tout le territoire national. A ce titre, elle accomplit des missions importantes : la mission fiscale, la mission économique et des missions particulières en collaboration avec d’autres Services administratifs.

LA MISSION FISCALE : Les marchandises en provenance ou à destination de la Guinée sont soumises au paiement des droits et taxes. Ceux-ci sont liquidés et perçus par les services de Douane dans le cadre de l’exécution du volet recettes du Budget de l’Etat. La contribution de ces services représente environ 50% des recettes annuelles du Budget national. C’est dire que l’Administration des Douanes procure des ressources financières considérables à l’Etat afin de réaliser les dépenses publiques.

Mission Economique : La Guinée privilégie la politique de promotion de l’investissement au profit des jeunes industries nationales qui sont souvent confrontées à la concurrence déloyale.

En effet, certaines marchandises étrangères vendues sur le marché guinéen sont plus compétitives que la production nationale quoique celle-ci serait de bonne qualité.

A ce sujet, il faut souligner que la Douane est un instrument efficace de promotion des industries nationales. Elle favorise leur compétitivité en leur accordant des avantages à travers à travers des dispositions douanières. Cette politique de promotion est appliquée dans le nouveau tarif des douanes, qui fait une catégorisation des produits pour les taxer selon leur degré d’élaboration.

Ainsi, par exemple, le droit fiscal d’importation (DFI) sur le coton est de 5% parce qu’il est utilisé comme matière première pour fabriquer le fil et le tissu (produits semi-finis) qui sont taxés à 10%. Le DFI sur le prêt-à-porter (produit fini) est taxé quant à lui à 20%.

Cette catégorisation fait bénéficier aux opérateurs économiques des avantages fiscaux qui les inciteraient à investir dans l’industrie textile.

En encourageant aussi, par l’octroi des régimes économiques ou suspensifs, l’importation de matériels et d’équipements, la douane est un soutient précieux de la politique de développement économique du Gouvernement guinéen.

Missions Particulières : Dans le cadre de la collaboration avec d’autres administrations, la Douane exerce des missions dans les domaines suivants :

  • Les impôts : La  douane liquide et perçoit le prélèvement forfaitaire (PF) pour le compte de la Direction Nationale des Impôts ;
  • La défense nationale : La Douane participe à la protection et à la défense du territoire national ;
  • Les statistiques : La Douane contribue à l’élaboration des ‘’chiffres’’ du commerce extérieur pour les opérateurs économiques (études de marchés) et les Organismes nationaux et internationaux (étude économiques) ;
  • La culture : La Douane collabore pour la sauvegarde du patrimoine culturel et la protection de la propriété intellectuelle ;
  • La santé publique : La Douane veuille à l’application de la politique sanitaire de l’Etat en exigeant notamment le visa Ministère de la Santé pour toute importation de produit pharmaceutique ;
  • La sécurité : La Douane intervient dans la lutte contre la drogue et les stupéfiants, ainsi que le contrôle des importations d’armes et de munitions ;
  • L’industrie : La Douane réprime les contrefaçons et assure la protection de la propriété intellectuelle ;
  • Le commerce : la Douane contrôle l’application des normes de qualité, de mesure, etc.….de certaines marchandises importées ;
  • L’environnement : La Douane participe à la protection de certaines espèces animales et végétales en voie de disparition.

L’Organisation Mondiale de Douanes est le centre du savoir-faire douanier.

C’est un organisme intergouvernemental spécialisé sur les questions de douane. Sa mission est d’améliorer l’efficacité des administrations douanières des Etats membres afin de les aider à apporter une contribution positive à la réalisation des objectifs nationaux de développement.

LES RICHESSES DU SOUS SOL GUINÉEN

Deuxième producteur mondial de la bauxite, la Guinée possède un sous-sol extrêmement riche : des gisements aurifères très prometteurs, des réserves de diamants de grande qualité, du minerai de fer à haute teneur, du nickel, du chrome, du cuivre, du cobalt, du calcaire, des hydrocarbures.

En termes de chiffres, elle dispose de :

  • 25 milliards de tonnes de réserves possibles de bauxite dont 18 milliards de tonnes prouvées et certaines ;
  • 10 à 12 milliards de tonnes de fer de réserves possibles dont 880 sont certaines ;
  • 160 millions de tonnes de réserves de calcaire ;
  • 500 000 tonnes de réserves de nickel ;
  • 25 à 30 millions de carats de diamant de réserves possible dont 4 millions de carats certains ;
  • Plus de 100 000 tonnes de minerai de titane ;
  • 1000 tonnes d’or possibles dont 500 tonnes prouvées ;