Les Echos de la douanes

    Historique

    République de Guinée  

    Travail-Justice-Solidarité

    Ministère Délégué aux Budgets  

    LA DIRECTION GENERALE DES DOUANES

    HISTORIQUE

    L’histoire nous enseigne que la Douane Guinéenne a été créée par Décret n° 002/PRG/DU 4 octobre 1958 au lendemain de l’indépendance à travers le Poste de Secrétariat d’Etat aux Finances chargé des Douanes et du Trésor.

    Le premier qui occupa ce poste fut, Monsieur BALDE Ousmane

    Une semaine après, le premier Directeur General des Douanes de la Guinée indépendante a été nommé en la personne de Monsieur DIANE Ibrahima le  13 octobre 1958.

    Depuis cette date l’administration des Douanes Guinéennes à connu successivement à sa tête les Directeur Généraux et Nationaux ci – après :

    1)   Ibrahima Diané : 1958 -1964

    2)   Condé Sackho : 1964 – 1965

    3)   Baldé Ibrahima Bodié : 1965 – 1970

    4)   Alpha Cabinet Keita : 1971 – 1982

    5)   Kemoko Keita : 1983 – 1984

    6)   Commandant Alpha Savané : 1984 – 1988

    7)   Mohomed Lamine Somparé : 1989 – 1989

    8)   Boubacar Lombana Diallo : 1991 – 1993

    9)   Colonel Amara Bangoura : 1993 – 1996

    10)       Ibrahima Bangoura : 1996 – 1997

    11)       BACAR CIssoko : 1997 – 1998

    12)       Colonel Naby Conté : 1999 – 2002

    13)       Colonel Olga Syradin : 2002 – 2008

    14)       Colonel Mamadi TOURE : 2008 – 2008

    15)       Colonel Alpha Yaya Diallo : 2009 – 2010

    Des faits et événements majeurs méritent d’être cités dans l’histoire de notre administration :

    1)   L’uniformisation du personnel des Douanes en corps unique d’agents paramilitaires

    2)   L’élection de la Direction nationale en direction générale des Douanes

    3)   La signature du statut  particulier des Douanes.

    4)   Lancement officiel des travaux de construction de l’Ecole Nationale des Douanes.

    5)   La Création d’une mutuelle  baptisée : ‘’KOUMBA Kissi Keita’’

    Comme le dit Alain Focat Journaliste à la Radio France Internationale :

    « Un peuple sans histoire, est un monde sans âme » et pour renchérir on n’est en droit d’affirmer qu’une  ‘’ administration sans histoire est une organisation sans âme’’.